Aspasie et ses amies rendent hommage avec émotion à Grisélidis Réal

Aspasie et ses amies rendent hommage avec émotion à Grisélidis Réal

 

 

 

Inlassable, elle s’est engagée pour l’honneur de la prostitution, pour les droits et le respect des travailleuses et travailleurs du sexe

 

Battante et combattante, Grisélidis l’a toujours été. Elle a 45 ans quand sa propre histoire de vie rejoint la grande histoire de la lutte des prostituées. Elle saute dans un train pour prendre part au mouvement d’occupation des églises qui à Lyon et à Paris lance une campagne pour la reconnaissance des droits fondamentaux des prostituées, bafoués par l’Etat, la police et l’hypocrisie des bien-pensants. Voilà un discours nouveau et une parole qui se libère. Elle écoute bouche bée (c’est elle qui le dit!) les leaders de l’époque avant de prendre la parole, et de devenir elle-même la brillante conférencière capable de s’adresser à toutes sortes de publics de Genève et d’ailleurs en Europe. Elle plaide la cause des prostituées avec charme, humour, parsemant ses envolées lyriques d’anecdotes irrésistibles qui mêlent le plus crû au plus subtil dans un mélange qui n’appartient qu’à elle.

 

Avec la publication du livre « Le noir est une couleur » en 1974, elle témoigne de son parcours de vie et trouve son style d’écriture, qui est aussi un style de vie.

 

Elle est de tous les combats d’ASPASIE, l’association de défense des droits des prostituées qui se crée en 1981 à Genève avec un groupe de ses consoeurs et d’amies de tous horizons.

 

Son rayonnement culturel – ses textes sont souvent repris au théâtre et dans les médias – fait d’elle une étoile du mouvement des prostituées, et de manière plus générale, d’une vision émancipatrice et libératrice de la nature humaine.

 

Grisélidis, tu t’es préparée à ta mort et tu as recherché la sagesse à travers les mots. Merci de nous avoir encore donné tes magnifiques poèmes d’adieu à la vie.

 

Ton image et ton oeuvre nous font vibrer pour plus de justice et moins d’hypocrisie. Grisélidis, l’hommage que nous te rendons aujourd’hui n’est pas le dernier.

 

Les amies et l’association ASPASIE

Publicités

Les commentaires sont fermés.