Conférence de presse : les prostituéEs subissent un véritable calvaire

Nous vous convions à une conférence de presse le jeudi 23 juin à 11 h au CICP, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris (M° Alexandre Dumas ou Nation).

 

À l’heure au Nicolas Sarkozy revient au ministère de l’Intérieur, les prostituéEs craignent plus encore pour leur sécurité, déjà sérieusement mise à mal. Depuis deux ans du fait de l’article L 50 qui sanctionne le racolage passif d’une amende de 3 750 euro et de deux mois de prison, les prostituéEs subissent quotidiennement un véritable calvaire. Certes les rues de Paris ont été débarrassées de leur présence et les riverains n’ont plus à s’en plaindre, mais ils-elles ont été reléguéEs aux marges de la ville, parfois même jusqu’à 150 km, dans des lieux déserts et dangereux. Ils-elles subissent violences physiques, insultes et humiliations, traitement discriminatoire pour les séropositifs, confiscation du véhicule de la part des policiers. Le racisme et les injures sexistes sont le lot quotidien de la plupart d’entre eux en raison de leur couleur de peau, de leur orientation sexuelle ou de leur transsexualité. Agressions et viols sont de plus en plus courants de la part de clients qui profitent de la situation, font du chantage concernant les tarifs ou les pratiques jusque là refusées. Les prostituéEs se précarisent de manière inquiétante tout en continuant à payer des impôts et des amendes toujours plus lourdes. Au delà de toute idéologie concernant les rapports sociaux de sexe, le droit de disposer librement de son corps doit être défendu et le racolage passif ne doit en aucun cas être sanctionné pénalement. Nous, prostituéEs et tous ceux et celles qui les soutiennent, souhaitons lors de cette conférence faire entendre notre voix pour exiger l’abrogation de l’article L 50.

 

 

 

Participeront à cette conférence : des prostituées, une avocate, La Cimade, le PASTT, une personne de la LDH, une prostituée de Genève et des chercheurs en Sciences humaines.

 

 

 

Contact presse : amaouche.malika@gmail.com

 

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.